7 réflexions sur « Résultat des compétitions du 26 janvier – Jeu libre »

  1. Alain Bourdin, Vianney Combette et Yvan Masson confirment leurs ambitions en se plaçant idéalement pour la qualification en finale de district.
    Alain remporte ses quatre parties et confirme sa progression, réalisant une nouvelle fois la moyenne de la catégorie supérieure. Il émarge à 1,289 de moyenne après deux tours de jeu, et sauf accident devrait pouvoir rejoindre Eric Lesmayoux et Marcel Boyer en Régionale 3.
    Il en est de même pour Vianney Combette, 1,272 de moyenne après deux tours, seulement battu par Alain et qui termine deuxième de la poule. Il réalise une belle partie à 2,222 de moyenne et une série de 10 points.
    Yvan Masson doit être fort déçu par sa moyenne, même s’il sauve les meubles en terminant deuxième de la poule, seulement devancé par Bernard Cousture, de Narbonne, pour quelques dixièmes à la moyenne générale. Rien n’est perdu pour la montée en R 3, avec 1,195 de moyenne générale, mais il faudra que Yvan soit à son maximum au prochain tour.
    Nos trois mousquetaires sont idéalement placés au classement général, bientôt publié, et, sauf contre performance au troisième tour, devraient défendre avec brio les couleurs du Billard Club Lozérien, au prochain tour.
    Michel Boulet (0,700) et Christophe Brémond (0,600) n’ont pas démérité et améliorent leur moyenne du premier tour.
    Malheureusement, ce samedi a été marqué par une cascade de forfaits de nos meilleurs joueurs, Alain Bernon (décès dans la famille), Patrick Bourgeois (blessure persistante au bras gauche), Marcel Boyer (panne de véhicule) et Eric Lesmayoux, non inscrit pour le deuxième tour. Ils perdent par là-même toute chance de qualification, sauf exploit au troisième tour.
    Prochain tour, Bernon au cadre, Bourgeois, Boyer, Lesmayoux ?, Masson, Bourdin et Brémond, à la bande.

  2. Mauvais joueur, tu adooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooores le billard quand tu gagnes!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  3. Pierre (oui, on s’appelait par notre prénom et on se tutoyait) aurait pu dire aussi,” l’essentiel est de participer, sauf pour les femmes évidemment”. C’était un grand progressiste. Il aurait pu dire aussi: “c’est vrai que c’est sympa de participer, mais que la victoire est belle!”, mais il n’avait pas à cette époque l’éclairage intellectuel dont nous disposons!

  4. J’ai pas tout compris de votre discussion et ne saurais dire si Pierre De Coubertin était une lumière… Mais est-ce qu’il avait vraiment l’éclairage intellectuel à tous les étages ?… Si c’est le cas, sûr qu’il était un grand progressiste, et ça c’est le principal ! Pourtant ce n’est pas lui qu’on a appelé Pierre le Grand…

  5. En fait, c’est une fake news que tu nous serines, Alain. Pierre le grand est effectivement décédé sur un billard. Certes, il effectuait des ruades intempestives et donnait des coups de queues ravageurs, avec à la clé des fausses queues envoyées dans les boules de ses adversaires. Mais un jour qu’il coulait un bronze, de couleur ivoire ou aramith, il effectua un rétropédalage rapide quand l’un de ses adversaires vint à sa rencontre, armé d’une queue en érable. Il buta sur le billard, effectua un piqué tête la première, carambola, et heurta violemment le tapis persan qui ornait le billard. Il eut beau se (demi) masser tant et tant qu’il succomba à ses blessures, déquilla, malgré le baiser torride de la déesse Casin et un dernier coup de queue bien droit, très cadré, quoique trop amorti. Voici la véritable histoire de Pierre le grand.

  6. Non mais c’est pas bientôt fini !Je fais partie des gens qui n’ont que très peu de watts à leur éclairage intellectuel alors comment voulez vous que l’on participe à vos discutions…

Les commentaires sont fermés.